Collectif de professionnels et d'amateurs, passionnés de spectacle vivant

Trombinoscope

  • Grégory
  • Ardois-Remaud
  • Adhérent
  • La Piste aux Etoiles


    rôles: Paul, Michel, M. Hartmunt

  •               Arriver dans un groupe d’une vingtaine de personnes où l’on ne connaît que très peu de visages, ça peut faire peur. Ajoutez à cela un gros sentiment de doute sur sa capacité à réellement savoir jouer et une troupe au talent de « malade », vous obtenez une petite déprime hebdomadaire.

                    J’exagère, mais ça n’a pas été simple au début. Réapprendre à travailler différemment, sortir du confort, se mettre en danger, ça demande une véritable énergie. Et moi, à la sortie des cours, mon énergie (que j’aurais pu donner sur scène) se transformait en colère froide contre moi-même.

                    Et puis est arrivé le moment de créer. Ce n’était pas une première, mais d’habitude mes textes restent pour moi, et le doute de leurs intérêts également. Je comptais donc bien faire tapisserie pendant les réunions de préparation, persuadé que je n’arriverais à rien. Les réunions se sont donc succédées, mes silences aussi, jusqu’à une nouvelle soirée de travail autour d’une bière.

    J’en avais ras-le-bol de mon inexistence dans ce groupe, de mon envie, toutes les semaines, de partir par peur de ne pas être à la hauteur. C’était la période des résolutions ; Il fallait que je me mette rapidement un coup de pied au c** ! On passe donc une soirée, où malgré ma bonne volonté, je reste bien discrètement assis dans le canapé. Les scènes à écrire se distribuent, je ne bouge toujours pas le moindre petit doigt. Et puis l’espace se vide peu à peu, et…il reste encore des scènes à écrire.

                    Caro propose à l’assemblée la scène 3 de l’acte 2. Je sens son regard se poser sur moi, je l’évite. Et elle me la propose. Paf ! Je me rappelle de la paralysie générale de mon cerveau. Je ne savais pas que je venais de signer l’un des plus grands kiffs de mon année. La scène à écrire est beaucoup plus importante que prévue, et j’ accepte même d’écrire la chanson correspondant à cette scène. Truc de malade ! Les soirées se passent, et les feuilles blanches …restent blanches. Et puis l’adrénaline arrive, la même que la veille d’une montée sur scène, ou d’un examen. J’ai une dissertation à faire pour dans deux jours, pas grave. Le crayon glisse sur les feuilles, qui volent dans la pièce. L’éclate ! J’écris la chanson dans la foulée, il est 2-3 heures du matin. Je chante, je danse, en pleine nuit. J’écris une première chanson «  Viens au Dandy ». Le kiff absolu. Elle ne correspondra finalement pas à ce que nos metteurs en scène attendent, mais ma plume leur a plu. J’accepte le défi d’en écrire une nouvelle en très peu de temps. « Rosa » vient de naître.

                          Bref, je m’étale, je m’étale. Mais tout ça pour dire que, oui, j’ai adoré et vais adorer de découvrir encore ces 3 rôles et les interpréter, j’ai adoré et je vais adorer encore de participer aux chorégraphies et jouer dans cette comédie musicale. Mais si je devais monter sur scène pour une seule chose, ce serait pour avoir la chance et la fierté, de rejouer cette fameuse scène 3 de l’acte 2 que j’ai écrite. Et le summum, ce serait de réentendre et revoir les filles chanter «  Rosa ». Pour me faire dresser les poils sur les bras, c’est imparable ! Orgasmique !

  • Le théâtre arrive dans la vie de Grégory très tôt, pour ses 10 ans. Recruté par une amie de ses parents pour intégrer la troupe locale, le jeune garçon fera ses premières armes au sein de la compagnie" Arlequin  Comédie" de La Sicaudais ( 44 ). Après 5 ans de bons et loyaux services, une nouvelle étape s'écrit au sein de la troupe de "L' Eclair" à Chauvé    (44). 5 nouvelles années passées dans cette troupe à l'ambiance familiale permettront à Grégory d'asseoir ses envies et...son caractère.

    En effet, la comédie ne lui suffit plus ! Il décide alors de passer son bac avec l’option Art Dramatique sur un passage d'Hamlet de Shakespeare. Grégory se montre touche à tout, le résultat est sans appel: 16/20.

    Arrivé à Nantes pour ses études universitaires, le jeune homme veut désormais apprendre les techniques théâtrales. C'est à ce titre qu'il intégrera dès 2008, les cours A.L.A.D.I.N. sous la houlette de Jean-Louis Simon           (ancien directeur du théâtre Graslin) et Odette Lost. Ces 2 années d'apprentissage lui permettront de  prendre confiance en lui et de jouer différents genres théâtraux: du drame ( Harold et Maude  de Higgins, » un grand moment d'émotion »), à la comédie absurde ( il forme un duo hilarant avec la formidable Alexandra Coste, dans Jus de Framboise de Eric Westphal)) en passant par le si beau monologue Le Bâillon signé Eric-Emmanuel Schmitt   ( un de ses plus beaux moments sur scène confiera -t-il). Les années passent mais sont toujours l'occasion de monter sur scène.

            En 2010, il intègre les ateliers Double Jeu  et aura l'occasion de retrouver un de ses genres préférés: la tragédie avec MacBeth de Shakespeare. Frisson garanti! En  2011, nouvelle aventure avec la compagnie Polderbouille et une adaptation libre d'une pièce du théâtre de l'absurde signée Monique Enckell Dieu Merci , on ne meurt qu'une fois!

            A trois reprises, il aura même l'occasion de fouler la fantastique scène de Préfailles pour son festival de théâtre amateur, dont 2 fois avec sa compagnie N.I.D.A.L.A.. Et la passion n'étant jamais loin, Grégory intégrera même une Licence Lettres Modernes parcours Théâtre, ce qui lui permettra d’étudier de nombreux dramaturges classiques (ce qu’il adore) et de fouler pour la première fois la scène du Théâtre Universitaire de Nantes après une année de travail parodique sur l’univers des contes avec la comédienne Rozenn Fournier.

    En 2012, arrivera enfin le rêve qu’il attendait depuis longtemps: intégrer une comédie musicale, La Piste aux Etoiles, qu’il aura, comme ses partenaires, l’occasion d ‘écrire en partie.  Il y tient trois rôles, dont Paul, le si sympathique fils de Mado. Le succès du spectacle est incontesté. Le rêve peut continuer…

Vous avez fait partie ou faites actuellement partie du collectif et votre fiche n'existe pas encore ? Vite vite ! Remplissez ce petit formulaire !

Retournez sur la page générale du trombinoscope

.